Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 14:01

Du vélo pour tous!

A partir du 1er juin, chaque premier mercredi du mois, l'asbl Almagic propose la journée vélos pour tous. Lors de cette journée, vous pourrez pratiquer du vélo quel que soit votre difficulté motrice

Lors de la première édition du 1er juin, chaque location sera gratuite.

Vous pourrez également tester la « Becasine », une invention belge qui permet de promener des personnes à mobilité réduite, tant sur route que dans la nature, sur des chemins campagnards ou forestiers.

Des toilettes sèches seront disponibles sur place ainsi que des boissons fraîches pour les membres de l'asbl et/ou de FEMA.

Rendez-vous à l'IRAHM, Avenue Albert Dumont 40 à 1200 Bruxelles, de 10h à 17h

Plus d’infos
Almagic asbl tél : +32 499 22 68 68

almagic.asbl.news@gmail.com

Url : http:// www.almagic.org

Thème :Loisirs

Pays :Bel

- See more at: http://wal.autonomia.org/index.php?view=article&id=6587#sthash.4z27gKAK.dpuf

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 18:04

Animaux de la ferme, M.A.S et handicap en Finistère

26 Avril 2016, 06:44am

Publié par Association Barrez la Différence

Une animation ferme s’est déroulée, jeudi, à la maison d’accueil spécialisée (Mas) de Ty Aven. Myriam et Thierry Urbain, éleveurs de la ferme pédagogique de Kerporho, à Pluvigner (56) se sont rendus, dans l’établissement, accompagnés d’une quarantaine d’animaux.

Sensibilisés au handicap, ils ont emmené avec eux des cochons d’inde de race, des moutons d’Ouessant, des poules naines d’ornement et les alpagas. « On collabore avec de nombreuses structures, crèches, hôpitaux, centres de loisirs et maison de retraites. On s’adapte au public, en lui racontant des anecdotes sur nos animaux, habitués, à être manipulés, dès leur plus jeune âge. Ils sont, en quelque sorte, nos collègues de travail », confient Myriam et Thierry.

« C’est proposer aux personnes, une communication non verbale, par les postures notamment, et le toucher. Leur donner l’opportunité de réveiller des souvenirs. Il ne faut pas oublier que bon nombre de personnes viennent du milieu agricole ou de la campagne », font remarquer les deux professionnelles à l'origine de l'initiative, Frédérique Anselin, aide-soignante, et Patricia Bolzer, aide médico-psychologique.

Rosporden. Journée ferme à la maison d'accueil spécialisée

Une animation ferme s'est déroulée, jeudi, à la maison d'accueil spécialisée (Mas) de Ty Aven. Myriam et Thierry Urbain, éleveurs de la ferme pédagogique de Kerporho, à Pluvigner (56) se so...

http://www.ouest-france.fr/bretagne/rosporden-29140/rosporden-jour

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 08:58

http://wal.autonomia.org/

Mini fauteuil roulant pour bébé !

Le mini fauteuil roulant pour bébé, une remarquable invention récompensée début décembre à Paris par le 1er Prix du jury lors de la 18ème édition du Concours des Papas bricoleurs, Mamans astucieuses & Cie.

Un concours mettant chaque année à l’honneur les plus belles innovations d’aidants, de bénéficiaires, de chercheurs, de bricoleurs…
Le petit Vanney est atteint du spina bifida, pour l’aider à se déplacer malgré ses troubles moteurs, sa maman a imaginé un fauteuil roulant pour bébé.
Le concept est vraiment simple mais il fallait y penser.

http://www.dailymotion.com/video/x3gic7k_le-mini-fauteuil-roulant-pour-bebe-1er-prix-du-jury-2015_lifestyle

Thème :Aides Techniques

Pays :Belgique

- See more at: http://wal.autonomia.org/index.php?view=article&id=6389&theme=3#sthash.nb8LNKZx.dpuf

http://wal.autonomia.org/

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 09:44

http://www.bastamag.net/Medias-de-proximite-Les-fleurs-bio-de-Sandra-On-en-mange

ALIMENTATION

Les fleurs bio de Sandra ? On en mange !

PAR STÉPHANE PERRAUD (VILLAGE) 22 DÉCEMBRE 2015

Dans la Drôme, une ex-professeure de biologie s’est lancée en 2009 dans le maraîchage bio de légumes, mais aussi de fleurs comestibles ! Cosmos, dahlias, bleuets et tournesols s’apprécient autant en bouquet qu’en salade de pétales. La culture de fleurs comestibles contribuera-t-elle à relancer le secteur de l’horticulture bio ? Portrait d’une pionnière, en partenariat avec la revue Village.

« Vos fleurs, c’est pour offrir ou pour manger ? » Sur le marché de Die, dans la Drôme, la question n’étonne que les touristes. Tous les samedis matins, les habitués se pressent derrière le stand de Sandra Burger. Les uns achètent un bouquet pour leur dulcinée. Les autres, une barquette de cosmos, de soucis ou de mauves pour agrémenter leur salade. Et souvent les deux. « Les fleurs comestibles apportent de la gaieté et des notes gustatives. Les capucines piquent un peu comme de la roquette, alors que les lavatères sont douces sur la langue. On dirait du velours », explique Sandra avec une pointe d’accent qui trahit ses origines.

Cette Autrichienne de 35 ans est tombée sous le charme de la Drôme, en 2005, à l’occasion d’un stage de woofing dans une ferme voisine. Conquise, la toute jeune professeure de biologie décide alors de changer de métier et de pays. Elle passe un brevet professionnel responsable d’exploitation agricole (BPREA) au lycée agricole de Die et enchaîne sur un stage chez un maraîcher. En 2009, elle trouve quelques arpents de terre pour se lancer dans la culture de légumes, auxquels elle ajoute très vite des fleurs comestibles et ornementales. Un pari gagnant qui lui permet de se faire remarquer dès ses premiers marchés. Mi-maraîchère, mi-fleuriste, Sandra a trouvé son créneau.

Pour démarrer, Sandra s’est limitée à une petite surface et peu de matériel. Elle a investi 15 000 euros sur trois ans (motoculteur, serres, système d’irrigation, petit outillage) qu’elle a depuis remboursés. Son nouveau statut agricole lui permet de bénéficier de la dotation jeune agriculteur (DJA). Soit 26 000 € dont une partie servira à payer de nouveaux investissements (chambre froide, petit tracteur et camion d’occasion). Elle réalise des économies en reproduisant l’essentiel de ses semences (200 € d’achat de graines seulement, cinq fois moins que prévu).

Des fleurs semi-sauvages

En France, l’horticulture bio est très peu développée. Les fleurs coupées poussent à grand renfort d’engrais et de pesticides. « Faute de modèle, j’ai beaucoup expérimenté, quitte à me louper. Cette année par exemple, les glaïeuls ont été mangés par des parasites, témoigne-t-elle. Mais la plupart de mes fleurs sont semi-sauvages, donc peu sujettes aux maladies. Certaines protègent même les légumes des ravageurs, comme les tagettes et les œillets d’Inde plantés au milieu des tomates. » Elles attirent également les auxiliaires du jardinier : abeilles, syrphes, bourdons, papillons, oiseaux. Des hôtes précieux pour la pollinisation des plantes et l’élimination des indésirables.

Dans un seul bouquet rond à cinq ou dix euros, Sandra n’hésite pas à multiplier les variétés – jusqu’à plusieurs dizaines, autour d’une base de tiges de carottes sauvages pour protéger les pétales. Parmi ses préférées, les zinnias, les mufliers et les rudbeckies, auxquelles elle ajoute volontiers des aromatiques : menthe, basilic, origan, sauge. Attention toutefois, si ses bouquets sentent bon, ils ne sont pas comestibles. Pour la cuisine, préférez les barquettes de pétales soigneusement sélectionnés.

Pétales de fleurs, coulis de légumes

Les fleurs coupées ont fait sa réputation mais elles ne représentent qu’un tiers de son activité. Les légumes et la production de plants (fleurs, légumes et aromatiques) constituent les deux tiers restants. Un choix prudent. Car les fleurs ne poussent que sept mois de l’année et restent fragiles. « Dès qu’un pétale est troué ou légèrement flétri, je jette toute la fleur ! Une feuille de blette déchirée, je la vends quand même »,observe-t-elle. Sandra aime la robustesse des oignons, des pommes de terre et des potimarrons, mais son légume préféré reste la tomate, dont elle produit 130 variétés anciennes. Sur ses terres situées en contrebas de Die, on trouve l’Ivory Egg en forme d’œuf, la juteuse German Gold ou encore la Black Pear bien sucrée. Avec certaines, elle fabrique des coulis au goût intense.

Elle vend l’essentiel de sa production en direct sur deux marchés locaux et dans l’épicerie bio de Die, mais également des fleurs coupées pour des mariages et les variétés comestibles dans les restaurants. Pour l’instant, avec un chiffre d’affaires annuel de 20 000 €, elle ne s’accorde qu’un demi-smic de rémunération. Le salaire de son compagnon est bienvenu. Mais cette année devrait être celle du changement. Avec un hectare cultivé, Sandra bénéficie enfin du statut agricole – donc de la sécurité sociale agricole – après cinq ans de cotisation solidaire. 2015, l’année de l’éclosion ?

Stéphane Perraud (Village)


Cet article a été réalisé en partenariat avec le trimestriel Village, dans le cadre du projet Médias de proximité, soutenu par la Drac Île-de-France. La revue Villageest vendue dans tous les bons kiosques et sur abonnement.

Pour en savoir plus sur l’initiative de Sandra Burger :
1 bis, rue Joseph Reynaud, 26150 Die.
Tél. : 04 75 21 49 10

http://www.bastamag.net/Medias-de-proximite-Les-fleurs-bio-de-Sandra-On-en-mange

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 11:47

Mini-basede Loisirs Handi-fluvestres

Bonjour,

Je réfléchis à ce projet en PJ et en copie ci-dessous...

Qu'en pensez-vous?

Merci pour votre réponse et pour votre bienveillance
Bonne journée

Jean-Yves HERCOUET

06-30-05-56-22

1) Présentation :

Il s’agit d’une base accessible aux Personnes à Mobilité Réduite PMR, installée face au gîte rand’eau pour tous 56140 Saint-Congard sur un terrain de 3 000 m2 avec accès direct au canal par un ponton privé. Elle est équipée d’un petit chapiteau fermé pour le stockage du matériel adapté. A noter, le gîte est 100% adapté, aménagé et accessible aux PMR…

Il est située en bordure du canal de Nantes à Brest, pour la pratique de loisirs nautiques et terrestres : comme le MAINALEAU, le Module Tout Chemin MTC etc.

La base est le lieu de location (avec hébergement ou non dans le gîte rand'eau), de mise en main du matériel, de départ vers le chemin de halage et sur le canal.

Elle est équipée :

· d’un vaste parking,

· d’une table de pique-nique spéciale PMR,

· d’un barbecue fixe,

· de toilettes PMR

2) Dans quels buts ?

La base longée par le chemin de halage et par le canal qui sont est depuis très longtemps un des espaces « naturels » propices à la pratique et au développement d’activités fluvestres à l’année.

Le développement de l’offre touristique adaptée aux PMR et l’accessibilité des activités de loisirs pour tous est depuis quelques années une priorité de nombreux partenaires et acteurs du tourisme en Bretagne, le projet s’inscrit totalement dans cette dynamique régionale.

La mini-base est un lieu propice à la pratique de loisirs sur terre et sur l’eau adaptés, avec, naturellement l’envie de faire découvrir notre territoire, nos richesses touristiques locales tant dans le cadre du tourisme pour tous que dans le cadre du Tourisme et du Handicap T&H.

Les objectifs opérationnels de cette Mini-base de Loisirs Handi-fluvestres sont de rassembler, de fédérer autour de ce projet des prestataires, des partenaires tels que des fabricants de matériel adapté ; que des hébergements labellisés T&H, des bénévoles, des institutions, des collectivités et d’impliquer des acteurs du tourisme, des loisirs, du sport et du handicap de notre région.

· Pour ne citer que l’inauguration, en 2010, du parcours découverte à Plouay, « Une sensation sensorielle de la charbonnière ». Des aménagements permettant un accès à tous valide comme non valide et accessible aux 4 types de handicaps… et un parcours sensoriel…

3) Quelle clientèle est ciblée?

Toutes les personnes à mobilité réduite désireuses de combler leur passion d’aventure et de plaisir sur et au bord de l’eau. Grâce à son esprit unique, les différents types de handicap sont pris en compte et chacun selon ses possibilités et ses envies peut louer du matériel pour quelques heures, quelques jours ou plus, avec hébergement ou non…

Pêcheur ou amateur de détente sur l’eau à bord du « Mainaleau », en bateau électrique adapté ou à bord d’une pénichette PMR; randonneur handicapé en joëlette, en vélo monopousseur ; en tandem avec leur accompagnateur valide, ou sportif handicapé en FTT ; MTC ; FTC Traces, handbike ; individuel en modul’évasion sont là pour partager une aventure humaine.

4) Pourquoi pratiquer des loisirs handi-fluvestreadaptés de pleine nature ?

Pour goûter à de fortes sensations à travers un réel engagement physique, dans un cadre naturel de très grande qualité

Pour découvrir des activités de loisirs et les solutions techniques permettant de les rendre accessibles au plus grand nombre.

Pour prendre du plaisir entre valides et handicapés.

· Tout simplement pour se divertir et s’évader en Bretagne.

Pour réunir, autour d’un même projet, des partenaires implantés localement : ONF, DDE fluviale, direction départementale jeunesse et sport, comité départemental handisport, communauté de communes, municipalité, office du tourisme, du loisir, du handicap, fabricants de matériel et inventeurs tels que le mainaleau, le fauteuil tout chemin traces etc.

5) Les partenaires (financiers-techniques-médiatiques) :

-Le Pays touristique, la communauté de communes, municipalité, l’Office du Tourisme OT; les meublés de tourisme labellisés tourisme et handicap
-La Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports,
-Le Comité Départemental Handisport pour le label espace loisirs handisport, Le CDT service T&H ; la FRPAT Bretagne pour le label T&H
-Le Conseil Départemental , l’ONF ; la DDE Fluviale
-Les associations représentatives du handicap moteur, auditif, visuel, mental
-Des fabricants et inventeurs de matériel adapté

-Handi’Mobile Rieux (56) « RANDONNEES BALADES pour l’HANDICAP »

-« l'association En Avant les P'tits Loups » Créée en février 2006 par des parents d'enfants handicapés moteurs ou psychomoteurs, elle s'efforce d'améliorer le quotidien de ces enfants extraordinaires : En facilitant l'accès au matériel spécialisé - En mettant en relation ces familles touchées par le handicap

-CARISPORT « faire du bien par le sport »

-AGRICA Camarca ; MSA ; CRAM ; Réunica ; Crédit Agricole ; diverses fondations (véolia, groupama, fdf, décathlon ; Nicolas Hulot, Orange, SFR…) ; mutuelle intégrance

-bénévoles et professionnels vacataires spécialisés (éducateurs handisport)

-la fédération pêche; FFRandonnée « rando pour tous » ; Conseil Départemental (topo-guides)

-Plasmor-Odyssée « randonnée et balade nautique »

-comité des canaux bretons et voies navigables

-guide du randonneur aux éditions du vieux crayon

6) La couverture médiatique

· Revues, journaux, web, magazines sur le tourisme et les loisirs

· TV, radios, journaux, magazines revues… spécialisés sur le handicap

· Médias, « tout public », locaux et autres (les infos, le Ouest-France etc.)

7) Le Budget prévisionnel :

INVESTISSEMENT

- installation petit chapiteau… : 15 000€

- achat matériel : 35 000€

- installation toilettes extérieures PMR : 5 000€

- table PN spéciale PMR+ barbecue fixe : 3 000€

- petits aménagements accès au chapiteau : 1 500€

- véhicule fourgon de transport matériel adapté : 7 000€

EXPLOITATION

- assurances diverses + redevances + taxes et impôts : 1 000€

- gestion/administration/organisation : 2 000€ (PC + téléphone portable etc.)

- communication/information/diffusion/publicité/handi topo-guides : 2 000€

- entretien/petites réparations (matériel adapté, locaux, terrain) : 1 000€

- frais de carburant véhicule fourgon : 3 000€

- frais de déplacement/de vacation/de réception : 3 000€

N.B . :

- financement de départ : sponsors/mécènes/subventions/challenges/trophées

TOTAL : Budget prévisionnel : 78 500€ (environ)

Contact : Jean-Yves HERCOUET Port/ 06-30-05-56-22 Mail/ herga@wanadoo.fr

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 11:20

https://tourisme.handicap.fr/art-vacances-pmr-anae-966-8473.php

Skier avec un handicap : un nouveau centre en Savoie

Skier avec un handicap : un nouveau centre en Savoie

Résumé : Tout schuss vers des sensations hivernales avec ANAE, une structure de vacances innovante qui propose des activités accessibles aux personnes à mobilité réduite. Elle ouvre une extension rénovée, pour Noël 2015, à Pralognan-la-Vanoise (Savoie).

Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco le 10-12-2015

Une descente trépidante en ski assis, c'est l'une des activités proposées aux amateurs de glisse handicapés. L'ANAE inaugure, lors des vacances de Noël 2015, une structure innovante entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Ce centre nouvellement restauré, situé au cœur de Pralognan-la-Vanoise, en Savoie, aux portes du Parc national de la Vanoise, compte 24 chambres avec de spacieuses salles de bain, entièrement adaptées et équipées.

Un matériel de pointe et des activités adaptées

L'ANAE, une association qui organise des séjours sportifs pour tous depuis plus de 50 ans, part du principe que « les vacances ne doivent pas être un luxe mais un droit fondamental ». A ce titre, elle a donc conçu un lieu où chacun peut savourer le séjour qu'il a imaginé. Cette structure savoyarde rénovée offre un ensemble de services tels que le transport jusqu'au centre, des petites excursions locales, des lits médicalisés, une infirmerie, des repas personnalisés… Grâce à un matériel de pointe, elle permet la pratique du ski assis et se donne pour mission de faire dévaler les pistes ensoleillées de cette charmante station à qui le voudrait (oserait ?). D'autres activités sont au programme, comme des balades sur neige ou du curling, le tout encadré par un personnel formé. Le soir venu, la fête se poursuit avec des animations. Le séjour se décline à la carte avec une formule de base en pension complète, à partir de 308 € la semaine, ou en séjour toutes activités comprises (curling à 10 €, balade sur neige à 12 €, ski assis à partir de 45 € l'heure comprenant moniteur, forfait et matériel). Dans la station village de Pralognan, tout est accessible à pied en quelques minutes, sur des trajets entièrement plats.

L'ANAE, des loisirs accessibles à tous depuis 50 ans

Créée en 1956 par les Scouts de France et les Guides de France, l'ANAE a pour objectif de développer des centres de loisirs au bénéfice d'enfants et d'adultes ayant un handicap moteur, mental ou sensoriel. Une fiche de préinscription permet de détailler tous les besoins du vacanciers (fait-il sa toilette seul, peut-il se déplacer, quelle est sa résistance à la fatigue, est-il capable de relations harmonieuses au sein d'un groupe…), afin de préparer sa prise en charge. L'ANAE a ouvert trois centres de séjour en France, qui fonctionnent été comme hiver. Prônant la mixité, ils accueillent tous les publics, valides comme handicapés.

Partager sur :

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

https://tourisme.handicap.fr/art-vacances-pmr-anae-966-8473.php

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 09:28

VANNES Saint-Avé. Randonnée : deux circuits pour tous 8 août 2014 Le pays de Vannes compte de nombreux sentiers de randonnée. Deux d'entre eux, à Saint-Avé, ont la particularité d'être accessibles à tous. Pas encore labellisés, ils sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. 1,5 km. C'est la longueur des deux circuits que Saint-Avé a aménagés il y a un peu plus d'un an pour permettre aussi bien aux personnes en fauteuil roulant qu'aux poussettes ou aux personnes à mobilité réduite de goûter aux plaisirs de la randonnée. Comme les chemins « classiques », ils sont balisés en jaune. En revanche, ils sont larges, sans obstacles et sans aucun dénivelé. À intervalles réguliers, des bancs ont été installés. Tous ont une assise classique et une assise surélevée, voire une barre, afin de pouvoir se reposer sans avoir à se relever. Les étangs La première boucle débute du centre culturel Le Dôme, avec un départ en face du parking. Un grand panneau détaille le circuit, également balisé par un petit poisson bleu. « Il était déjà beaucoup emprunté par les mamans et les assistantes maternelles, avec les poussettes », explique Aurélie Morin, chargée des déplacements à Saint-Avé. Cette balade en milieu urbain a donc été officialisée par un balisage, le sentier bien aménagé en sable tassé et les bancs implantés. Desservis par les lignes de bus 4, 9 et bientôt 7, elle fait une boucle autour des étangs avant de revenir au Dôme. Le bois de l'Étoile La deuxième boucle est, elle, une vraie plongée dans la nature. Le sentier n'est pas damé, mais est parfaitement carrossable. Un grand panneau marque son départ, dans l'allée de Kerozer. Après avoir longé l'allée, le sentier, symbolisé par une étoile rose, s'enfonce dans le bois de l'étoile pour une boucle dans les hautes futaies. Le circuit rejoint à nouveau l'allée de Kerozer au niveau de la maison des potiers : le chemin débouche alors sur le verger où sont installées deux tables de pique-nique rallongées afin de permettre à une personne en fauteuil de s'attabler. L'une d'elles est au pied d'un grand cèdre bleu de l'Atlas, l'un des quatre arbres remarquables qu'on peut découvrir le long du parcours. Le retour à l'allée de Kerozer se fait par le chemin qui menait au moulin. Une stèle gravée au 22 août 1935 intrigue : c'est un hommage au cocher puis intendant au domaine de Kérozer, Yves Cadoret, qui témoigne de son décès en ces lieux. Qui dit intendant, dit grand domaine. La seignerie de Kerozer est mentionnée dès le XVe siècle, puis a compté près de 200 hectares. Cette petite boucle en donne un agréable aperçu. Ce sentier en forêt est également accessible par le bus via la ligne 9 Pratique En savoir plus : www.saint-ave.fr, rubrique pratique, mobilité, à pied. EN COMPLÉMENT Diaporama PrevNext Imprimer Télécharger Envoyer Abonnez-vous au Télégramme LIRE AUSSI LoisirsrandonnéeSaint-Ave Nantes. Femme traînée par une voiture : les suspects passent aux aveux Nantes. Il roule sur un ami et prend la fuite Corlay. Disparition inquiétante d'un quinquagénaire St-Gildas-de-Rhuys. Un mort et 4 blessés dans un choc frontal AILLEURS SUR LE WEBContenus sponsorisés Audi Pourquoi Audi organise cet évènement sur le futur de la musique LeGuide.com Enfin l'abri de jardin dont vous rêviez ! Geo Isabelle Autissier : "En 2050, il n'y aura plus de poissons à… Tribunal Du Net Quel est l'âge de la femme idéale selon les hommes ? Attention… Recommandé par A PROXIMITÉ Saint-Avé Nécrologie. Eusebio Alikiagalelei 29 Decembre 2015 Futsal. Les U13 sortent du championnat 29 Decembre 2015 Toute l’actualité de Saint-Avé Séné Golfe. Les kayaks toujours de sortie 28 Decembre 2015 EASE. 45 athlètes au deuxième stage 28 Decembre 2015 Toute l’actualité de Séné Theix Association. La danse de salon à Noyalo 29 Decembre 2015 Teizithon. 13.500 € pour l'AFM Téléthon 29 Decembre 2015 Toute l’actualité de Theix CHEZ VOUS Accédez à toute l’actualité de votre commune Arradon Judo. Podiums pour cette fin d'année 28 Decembre 2015 Tennis du Parc Franco. Des demandes d'aides pour boucler le budget 28 Decembre 2015 Toute l’actualité de Arradon Plescop Waroch 2016. Une belle programmation 29 Decembre 2015 Corrida de Vannes. Les pingouins y étaient 29 Decembre 2015 Toute l’actualité de Plescop Saint-Nolff Course à pied. Des féminines tout terrain 26 Decembre 2015 Jeunesse. Terra junior est solidaire 24 Decembre 2015 Toute l’actualité de Saint-Nolff LES PLUS LUS Brest. Des coups de feu pour tenter de stopper le fuyard, une interpellation 28 décembre 2015 à 11h25 Corse. Les nationalistes appellent à l'apaisement 29 décembre 2015 à 06h302 Le Relecq Kerhuon. Les gendarmes offrent un fauteuil roulant à Matthéo 28 décembre 2015 à 16h43 LES PLUS VUES Grandes marées. De retour jusqu'à lundi ! Miss France. Miss Nord-Pas-de-Calais ! Le titre à Bretagne. Le zapping du week-end Mer. L'étonnante deuxième vie des huîtres Recommandé par Toutes les VIDEOS Meucon Camp militaire. Danger pour les civils 29 Decembre 2015 Loto de Noël. Il a fait salle comble 22 Decembre 2015 Toute l’actualité de Meucon Locmaria-Grand-Champ Animation. Un comité pour deux communes 29 Decembre 2015 Spectacle. « Punctata » fait le plein 19 Decembre 2015 Toute l’actualité de Locmaria-Grand-Champ Noyalo Municipalité. Dernière cérémonie officielle 21 Decembre 2015 École du Tilleul. Petit-déjeuner de Noël 20 Decembre 2015 Toute l’actualité de Noyalo Le Télégramme sur les réseaux sociaux Abonnez-vous au Telegramme Lisez le Télégramme sur mobile et tablette ACTUALITÉ Monde France Economie Bourse Fait divers People Santé Nono Débats BRETAGNE Brest Lorient Quimper Rennes Saint-Brieuc Saint-Malo Vannes ------------- Mer Education Politique Spered ar vro SPORT Football Basket Hand Cyclisme Voile Hippisme Autres sports Classements Direct LOISIRS TV Ciné Musique Multimédia Livres Recettes Jeux concours Histoire Voyage ANNONCES Avis de décès Petites annonces Emploi Formation Immobilier Annonces légales SERVICES Newsletter Mobile / Appli Recherche Recrutement Bilan GES Publicité RSS ------------- Météo Blogs BOUTIQUE Abonnement Journal en téléchargement Billetterie Vente Photos Vente de Unes QUI SOMMES-NOUS ? - MENTIONS LÉGALES - CGU - CGV - CONTACT Les sites du groupe Télégramme : Le Télégramme | Le Télégramme Mobile | Bretagne.com | Immo-Ouest.com | RegionsJob | MaFormation | Viamédia | Bretagne-marchespublics | Regions-annonceslegales | Mer et Marine | Pen Duick | Route du Rhum | Transat AG2R LA MONDIALE | NetPME| Transat Bénodet-Martinique En poursuivant votre navigation sur ce

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/saint-ave-randonnee-deux-circuits-pour-tous-08-08-2014-10291149.php

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 17:27
La presse parle du MTC® (Module tout chemin®)

Nous sommes heureux, depuis 10 ans déjà, de proposer au grand public, aux associations et aux collectivités, une véritable solution au problème de l’accessibilité.
La mobilité, la possibilité de découvrir le monde qui nous entoure, ne devrait pas être un luxe, mais bien une réalité.
Le Module tout chemin®, une petite roue pour l’homme, un bon de géant pour la mobilité !

Merci à l’ARHB (Association des Randonneurs Handicapés Bretons) de promouvoir le MTC® à travers vos actions et votre enthousiasme. Retrouvez toute l’actualité de l’ARHB sur http://arhb.over-blog.com

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 14:52

Bonjour,

Pensez à vos résa. 2016...

Pour votre, vos demandes de réservation et de renseignements merci de me contacter :

Gîte Rand’Eau Pour Tous

Jean-Yves et Brigitte HERCOUET

21, route de Redon

56140 SAINT-CONGARD

http://www.gite56.com/

Port : 06-30-05-56-22

herga@wanadoo.fr

"Proche de Malestroit, petite cité de caractère, le Gîte Rand'Eau Pour Tous accueille familles et groupes de 2 à 10 personnes. Ouvert à tous, il est de plain pied et particulièrement adapté aux personnes en situation de handicap (4 à 5 places pour personnes à mobilité réduite).

Lumineux, d’une surface de 170 m², il est construit sur un terrain clos de 3500 m².
Son accès direct au halage permet des promenades et randonnées à pied, en VTT, ou en joëlette, fauteuil ou Module Tout Chemin MTC.
La location est située en centre bourg avec vue et accès au canal de Nantes à Brest. Un terrain ombragé de 3000m² permet de se détendre et de se ressourcer."

Nouveauté 2016 :

1 MTC Module Tout Chemin est mis, gratuiement, à disposition de nos vacanciers et de nos randonneurs à mobilité réduite.

Ce module est un moyen de randonner et de se promener sur tous chemins et d'en découvrir les richesses en solo, en groupe, en famille, entre amis...

A très bientôt à Saint-Congard

Bonne journée

Cordialement

Jean-Yves

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 14:12

http://www.estuaire.org/?p=chronique&article=2846

Boutique éphémère pour achat solidaire

Publié le 10 novembre 2015

L’ESSpace, plus que des idées-cadeaux.

Une enseigne toute particulière vient d’ouvrir au cœur de Saint-Nazaire : L’ESSpace. Une idée qui germait depuis longtemps. Voilà onze ans déjà qu’Artisans de monde propose dans son local du 29, rue Albert de Mun toutes sortes de produits issus du commerce équitable : bijoux, objets de décoration, alimentation, artisanat d’art. Partageant le même objectif de valorisation du travail à un prix juste, l’association Marie Moreau et l’Apei Ouest 44 l’ont rejoint il y a deux ans pour y commercialiser les productions de leurs Esat (Etablissement et service d’aide par le travail). Puis est venu le désir d’expérimenter un temps commun d’exposition de leurs réalisations pérennes et de gestion de lieu de vente en centre-ville. C’est donc ensemble que, mercredi 4 novembre dernier, ils ont ouvert les portes de L’ESSpace, élégante “boutique de Noël“ à l’angle de la place des droits de l’Homme.

Pari réussi. Réunir en un même lieu l’Economie sociale et solidaire (novembre en est le mois) et les festivités du mois de décembre. Réunir aussi des valeurs communes en incluant des travailleurs handicapés dans la vie économique “normale“ de la ville et en les intégrant à l’activité de vente. Dans un ESSpace harmonieux, se côtoient les filiformes statuettes éthiopiennes d’Artisans du monde, la gamme de sacs et bagages en voiles recyclées 15 marins* de l’Esat Marie Moreau, les tabliers, sacs à pain et écharpes chauffantes parfumées à la lavande de l’Esat Océanis, les bancs en bois massif de celui de Pont-château... Ou encore les chocolats, cafés et thés de producteurs bio du circuit équitable, le Pinot Noir de Saint-James (Manche), les confitures de lait et les charcuteries fines du Bois Jumel Carentoir (Morbihan), les fameux saillotins caramel, chocolat ou framboise de Saillé... Et l’inventaire est loin d’être exhaustif.

L’ESSpace se veut également un lieu de concertation et d’échange. Et un ESSpace d’information sur les services que proposent tout le long de l’année ces ateliers de couture, horticulture, pâtisserie, menuiserie, nettoyage et autres, accessibles aux particuliers comme aux entreprises. Pour exemple, le restaurant-self de l’Esat Océanis de Saint-Nazaire, qui offre un menu complet cuisiné sur place pour 9,50 euros, ou la pâtisserie de Saillé où peuvent se commander mignardises salées et sucrées, bûches de Noël et galettes des rois. La liste est trop longue, vous êtes invités à pousser la porte de L’ESSpace pour découvrir par vous-mêmes !

Mireille Peña

L’ESSpace, 79, rue de Stalingrad, Saint-Nazaire. Ouvert jusqu’au 31 décembre 2015. En novembre, ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h. En décembre, le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 19h. Renseignements : 02 40 66 95 34.

*Pour plus d’info sur la gamme 15 marins, lire archive sur Estuaire.org.

http://www.estuaire.org/?p=chronique&article=2846

Estuaire Hebdo, 2 bis, avenue Albert-de-Mun, 44600 Saint-Nazaire -

Rédaction : 02 40 66 97 39, redaction.estuaire@sn-asso.org - Régie pub : 02 40 66 09 60 -

publicite.estuaire@sn-asso.org

Repost 0
Published by hercouet
commenter cet article

Présentation

  • : gite56
  • gite56
  • : Un GITE en Morbihan 56 Hébergement des Familles et des Groupes Randonnée à Pieds; en Vélo; VTT; FTT; Joëlette... Accueil des PMR; Rando et Loisirs Adaptés
  • Contact

Recherche