Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 08:48
Pratikable


http://www.yanous.com/pratique/sports-loisirs/sportsloisirs150417.html


© Yanous! 2015. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation. 


Fin de page

 

http://www.yanous.com/pratique/sports-loisirs/sportsloisirs150417.html

Oser le parapente !

  Créateur tétraplégique du webmagazine du handisport alternatif Pratikable.com, le Bordelais Wilfried Panatier présente deux initiatives aquitaines de développement d'un sport-loisir fort en sensations de liberté.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.
   

           Ça commence avec deux potes : Greg Di Léo et David Puig se rencontrent sur le tarmac de leur base aérienne dans la région bordelaise. Très vite, les discussions s'orientent vers les sports extrêmes dont ils sont friands, et bientôt le désir de voler. Le parapente ? Greg rêve de voler, David connaît les bases, il n'en fallait pas plus pour que les deux acolytes attrapent le virus. S'en suivent des heures de pratique et des stages pour se perfectionner, le tout sur leur temps libre évidemment. Ce n'est qu'un an et demi après qu'ils décident de créer leur propre club : les Girond'ailes. Dans le coin, le moins qu'on puisse dire c'est que le petit monde du parapente voit l'arrivée de ce club amateur d'un oeil un peu sceptique ! Des clubs, il en existait déjà 3 ou 4 dans la région et bien plus professionnels, donc à quoi bon ? Mais c'était sous-estimer les deux compères qui vont réussir à faire de leur petit club un précurseur dans le vol handi en Gironde.

Le vrai tournant de leur association a été de décider d'en faire un club école, pour la formation des futurs parapentistes handis. Mais on ne s'improvise pas moniteur de parapente, donc les voilà partis pour se former auprès de la Fédération Française de Vol Libre (FFVL). Greg devient ainsi habilité à faire voler des handis, et en 2012 les Girond'ailes commencent à mettre en place des vols biplaces handi/valide pour finir, en 2014, par réussir à faire une fois par mois des séances d'école pour les futurs pilotes handi solo, encadrés en plus par des professionnels comme Sylvain Galérant de l'association Han'vol, seul formateur d'Aquitaine pour les futurs moniteurs concernant le vol handi.

 
 

La valeur ajoutée de l'association, c'est surtout un état d'esprit de partage avant tout. Le but était clair d'entrée: avoir la volonté de créer des échanges avec des initiés comme avec des amateurs et c'est là la grande force des Girond'ailes. Preuve en est, les tarifs ridiculement faibles qu'ils pratiquent confirmeront que les maîtres mots d'échange et de partage n'ont d'égale que la bonne humeur qui transpire de cette association!

Même si leur pied-à-terre (pour ainsi dire) se situe à l'aérodrome deCabanac, à 45mn de Bordeaux, ils se déplacent dans la France entière pour organiser des sessions de vol en collaboration avec les différents clubs et associations. La sensation de vol et de liberté que procure le parapente est hallucinante: à essayer sans aucun a priori!

Sylvain Galérant:
 J'ai commencé le parapente j'avais 13 ans, et je vais rentrer dans ma 26e saison. J'ai 39 ans et suis papa de cinq magnifiques enfants. Je suis directeur technique de l'école de parapente de l'association Han'vol, également investi sur des actions de formations de la Fédération Française de Vol Libre. Han'Vol a pour objectif de favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap dans le milieu du vol libre et le parapente en particulier.

Question: Pourquoi vous être spécilisé dans le vol handi?

Sylvain Galérant:
 Cela fait 15 ans que j'enseigne pour des structures professionnelles et j'ai eu envie de sortir d'un schéma de course à la consommation. Un ami est venu me chercher un jour car il était à l'initiative de stages handi et il m'a demandé si je souhaitais prendre le relais. Je me suis lancé alors dans une aventure magnifique. Merci Pierre ! J'ai pris conscience d'un autre aspect de l'enseignement qui m'a raisonné dans la tète, l'enseignement individualisé lié aux compétences de chacun. Parallèlement j'étais éducateur et j'organisais des séjours de rupture pour des jeunes mineurs en difficulté. J'ai saisi l'opportunité pour essayer de réaliser mon rêve d'enfant: avoir une école de parapente ouverte à tous.

  Image : Parapente handi.

 

Question : Est ce un secteur du parapente qui est en train de se développer ou êtes-vous isolés dans cette démarche ?

Sylvain Galérant : J'ai l'impression que c'est une démarche qui tend à se développer en ce qui concerne la pratique solo. Pour la découverte par le vol biplace, l'activité se développe un peu partout. Han'vol compte aujourd'hui pas mal de partenaires tels que la FFVL, l'Europe par le biais du Feader, le Conseil Régional d'Aquitaine, le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, le ministère des Sports avec un emploi aidé à la clef, la commune d'Arette pour la mise à disposition de locaux et de sites.

Question : Vous avez dû rencontrer des difficultés pour monter la structure, quelles ont été les plus contraignantes ?

Sylvain Galérant : De loin, ce sont les contraintes liées à l'administratif, montage de dossier de demande d'accompagnement auprès de nos partenaires, formalités liées au salariat. Les contraintes sont moins complexes dans les airs...

Question : Quels sont vos projets ?

Sylvain Galérant :
 Afin de développer et diversifier ses actions, l'association travaille à plusieurs projets dont la mise en accessibilité du site de décollage de Lioos, en partenariat avec la section d'apprentissage de conducteurs d'engins de travaux public du Lycée Professionnel de Mauléon. Le 9 mai prochain, ce sera la fête de l'association qui a pour objectif de présenter aux habitants de la vallée et bien au-delà, les actions de l'association, ses enjeux, au travers de baptêmes de parapentes, d'ateliers découverte prenant appui sur l'aérologie (météo, boomerang, frisbee-ultimate, cerf-volant...). Ce sera également une journée de rassemblement des parapentistes de la région qui auront à coeur de faire partager leur passion.

Autre projet phare de cette saison 2015, l'organisation d'un raid-handi, du 14 au 18 septembre 2015, ralliant le Barétous (Pyrénées-Atlantiques) à l'Ossau via la vallée d'Aspe en rando-vol. A cette occasion, sportifs, accompagnateurs en montagnes, pilotes, et toutes les bonnes volontés accompagneront à travers les sommets béarnais les pilotes en situation de handicap et handis débutants dans la pratique adaptée du vol en montagne. Nul besoin de compétences particulières, juste l'envie de partager une expérience inoubliable : les sensations promettent d'être fortes !


Wilfried Panatier, Pratikable.com, avril 2014.


Sylvain Galérant peut être contacté par mél ou au 06 79 55 77 10.

 
Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 10:28

http://acteurs.tourismebretagne.com/presentation/nouveautes/le-point-comm/journees-tourisme-et-handicap-en-bretagne/?utm_source=Point_Comm_CRT&utm_medium=e-mail_CRT&utm_content=article_529&utm_campaign=Point_Comm_CRT_530h

Journées Tourisme et Handicap en Bretagne

  • Le 27/03/2015

Les 28 et 29 mars prochains, les Journées Tourisme et Handicap mettent en avant les vacances et loisirs accessibles à tous. Cette initiative permet de sensibiliser une nouvelle fois les professionnels du tourisme à l’importance d’un accueil adapté aux personnes en situation de handicap sur les lieux de vacances et de loisirs.

Ainsi, pendant deux journées, les labéllisés T&H ouvriront leurs portes et proposeront des activités gratuites au public.

Dans une ambiance ludique et conviviale, des musées, hébergements, structures de loisirs, ou encore offices de tourisme, présenteront les aménagements qu’ils ont mis en place pour répondre aux besoins et attentes des personnes en situation de handicap visuel, moteur, mental et auditif.

 

Au programme : offres promotionnelles (gratuité ou tarif réduit) pour les personnes handicapées, dégustations, visites guidées et autres animations.

Cette année, côté loisirs, La Cite des Télécoms/le Parc du Radôme à Pleumeur-Bodou, l’Office de Tourisme de Quintin, le Musée de la Résistance en Argoat à Saint-Connan (22), le Site des Mégalithes de Locmariaquer, l’Espace culturel Terraqué à Carnac (56), ainsi que la Maison du Tourisme du Pays de Redon (35), organisent des visites spécifiques pour les touristes et professionnels du tourisme.

Huit hébergements bretons ouvrent également leurs portes le samedi 28 et/ou dimanche 29 mars, afin de faire découvrir les aménagements et animations adaptés à leur clientèle. Le gîte de la Hilais à Renac (35), les gîtes Le Verger à Caudan, Ti Beajour à Saint-Armel, Corn er Hoet à Brech / les hôtels Le Continental à Cancale, Le Château d'Apigné au Rheu (35) ainsi que le camping Ty Nenez à Pont-Scorff (56) proposent notamment des visites guidées de leur structure.

Toute la programmation sur www.handi-tourismebretagne.com

En Bretagne, un site touristique dédié au handicap

A travers le site www.handi-tourismebretagne.com, le CRT Bretagne et ses partenaires souhaitent une nouvelle fois affirmer leur volonté de positionner la Bretagne comme une destination touristique ouverte à tous.

 

Réunis sur le site, plus de 200 professionnels bretons labellisés Tourisme & Handicap se sont engagés à réserver un accueil privilégié au public en situation de handicap.

 

© V. Paulic

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 11:01

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

http://www.ouest-france.fr/familles-daccueil-et-handicapes-sous-un-meme-toit-3124179

Familles d'accueil et handicapés sous un même toit

Mathilde LECLERC.

Depuis un an, six handicapés mentaux vivent avec deux familles d'accueil dans une maison double, au Langon. Première structure de ce type en France, la maison d'accueil accroît l'autonomie des résidents.

Au rez-de-chaussée, Stéphanie déambule du salon à sa chambre, de celle d'un autre résident à la cuisine. Ici, c'est chez elle.

Rien ne lui rappelle ce foyer de jeunes travailleurs, à La Roche, où elle se « sentait seule le soir, sans présence amicale. »

La jeune femme de 22 ans, atteinte d'une déficience intellectuelle moyenne, se trouvait insatisfaite entre l'offre du foyer, trop impersonnelle, et celle d'un accompagnement temporaire, à domicile. En arrivant au Langon, chez Nelly Mordero, elle a trouvé un accompagnement sur mesure.

Elle est ici dans un accueil familial salarié. Deux familles, dont les femmes sont agréées accueillantes familiales, ont pris leur quartier et vivent, au quotidien, avec six résidents en situation de handicap mental. Le plus jeune a 21 ans, l'aîné 54 ans.

Mercredi, l'ADMR (à l'initiative du projet), le conseil général et plusieurs politiques locaux venaient, un an après l'installation, mettre un coup de projecteur sur cette structure innovante, première du genre en France.

Une maison double

Pour préserver le cocon familial, l'étage de la maison double est réservé aux familles. Chacune a son aile, son univers. Seul, le rez-de-chaussée offre un espace commun.

Les résidents y ont leurs chambres et salles d'eau individuelles. Et partagent la cuisine, la salle à manger et le salon avec les familles. « On prépare les repas ensemble, les courses, le linge, les sorties... comme une famille », se réjouit Stéphanie.

Le soir, les discussions se prolongent à table, depuis qu'une relation de confiance s'est instaurée. Une grande fierté pour Chantal Corbet, l'une des deux accueillantes.

La qualité de vie des résidents s'est, au fil du temps, « grandement améliorée. » Pourtant, rien n'était gagné au départ. Chantal se souvient d'un des six handicapés, « très renfermé » sur lui-même. Aujourd'hui, l'épanouissement se lit sur son visage.

Leitmotiv de cette initiative : l'autonomie des handicapés. « La participation aux temps forts permet tout au moins de la préserver », estime Thierry Goblet. Le trajet de ce domicile rural au lieu de travail, l'un des trois Esat, du Sud-Vendée, est intégré dans leur esprit.

Ce travail était la condition sinéquanone à l'installation au Langon. Déjà, d'un point de vue organisationnel. « On peut ainsi les accompagner dans des projets de vie, se projeter », estime Nelly.

D'un point de vue financier, aussi, car, pour vivre ici, les résidents versent « 2 000 € chaque mois, tout compris », poursuit Chantal. « Plus souple et moins onéreux qu'un établissement »,assure Joseph Chevallereau, président de la commission des Ressources humaines de l'ADMR 85.

Un engagement familial

Un an après une mise en route silencieuse, le temps de maîtriser les balbutiements du début et de surpasser les craintes, l'ADMR attendait beaucoup de ce premier retour d'expérience. L'adhésion des familles au projet semble être assurée.

Nelly, qui vit là avec son conjoint et ses quatre enfants, a fait mûrir le sujet dans toutes les têtes avant de trancher. Du déménagement au partage du quotidien avec des inconnus, tout a été mesuré. Sa fille cadette dit « avoir tout de suite été pour », malgré les contraintes. Pour les plus grands, dont certains viennent d'être majeurs, le partage du quotidien se limite la plupart du temps aux repas.

Nelly devait enfin s'assurer elle-même de ses convictions. Elle s'est alors rendue en Aveyron, en 2013, là où une famille vit avec des personnes âgées en perte d'autonomie. Seule structure relativement semblable à la sienne.

La philosophie l'a séduite. C'en était décidé, elle était prête à abandonner l'aide à domicile et la vie près de Nantes pour s'engager, corps et âme, dans cette nouvelle expérience, plus familiale que personnelle.

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

http://www.ouest-france.fr/familles-daccueil-et-handicapes-sous-un-meme-toit-3124179

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 19:51

 

 

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 18:53

Handi Tro Breiz - Santig Du

http://www.trobreiz.com/forumpublic/

http://www.trobreiz.com/handi_trobreiz/index.php

Association  « Les chemins du Tro Breiz »   -  BP 118   -  29250 St-Pol-de-Léon  - Tél : 02 98 69 11 80 - Fax : 09 70 61 06 52 
Email  : secretariat2014@trobreiz.com

fleur de bouchonsHandi Tro Breiz est organisé en partenariat avec l'association "Fleur de Bouchons 56 - Les amis de Santig Du". Chaque année, des Joëlettes sont mises à la disposition des PMR   (personnes à mobilité réduite) au cours de la marche d'été.

*Pèlerins à part entière, accompagnés de marcheurs valides, les PMR participent à notre quête commune du Paradis. La fraternité trobreizienne rapproche valides et handicapés. 


 

  • Contact : sécrétariat du Tro-Breiz
Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 08:05

Lancement de la 5ème Edition des Trophées de l'Accessibilité 2015

www.trophees-accessibilite.fr 

 et 

www.accesspourtous.org

 

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 15:04
Chercher

Accessibilité " positive " : les Français ont du talent !

Accessibilité " positive " : les Français ont du talent !

img_2_7291.jpg

img_1_7291.jpgRésumé : Que du positif ! Le credo des "Sésames de l'accessibilité positive" remis le 4 novembre 2014 à Paris. Des idées, des confrontations, des chansons. Un creuset optimiste pour convaincre que l'accessibilité universelle est un cadeau offert à tous. 

Par Handicap.fr / E. Dal'Secco le05-11-2014 

Réagissez à cet article !

L'accessibilité positive ? Drôle de concept ! A l'heure où les reports d'échéance suscitent colère, frustrations et morosité, certains ont décidé de faire contre mauvaise fortune bon cœur. L'accessibilité sera donc forcément créative, constructive, alternative… En une rime comme en cent, positive ! Et pour récompenser et encourager ceux qui s'impliquent dans cette démarche, des « Sésames de l'accessibilité positive » ont été remis le 4 novembre 2014 au soir sous les ors de l'hôtel de ville de Paris.  A l'initiative du Conseil national handicap (CNH), présidé par Paul Joly, maître de cérémonie.

Des témoins « positifs »

Positive à l'image de Dorine Bourneton, marraine de l'évènement, seule rescapée d'un accident d'avion à l'âge de 16 ans, qui a repoussé l'adversité en devenant la première femme paraplégique à obtenir son brevet de pilote d'avion. Elle ne pouvait plus marcher, a décidé de voler ! Selon elle « l'accessibilité n'est pas une contrainte et peut constituer une opportunité pour la société de demain ». Positive à l'image de Philippe Croizon qui a traversé la Manche et relié les 5 continents à la nage après 14 ans où la honte du handicap l'a emporté sur l'envie de vivre. Aujourd'hui, il donne des conférences en entreprises pour persuader les managers que le handicap n'est pas un « virus » qui va contaminer leurs « organes ». Positive à l'image de Joseph Schovanec, autiste de haut niveau. Convaincu du potentiel de chacun, il assène, avec un humour fracassant : « On a toujours besoin d'un plus autiste que soi ». Celui qui a passé plus de trois ans sous camisole chimique, diagnostiqué par erreur schizophrène, est devenu philosophe, écrivain et parle plus de 7 langues. Tous ont été capables de réaliser leur rêve malgré un environnement, et surtout des préjugés, parfois inhospitaliers.

220 dossiers en lice

Ils sont nombreux à croire à cet élan, témoignant des progrès réalisés depuis des décennies, regrettant aussi que les avancées ne soient pas aussi rapides que l'on pourrait l'espérer. Pourtant, la France ne manque pas de talents et d'idées inclusives ; 220 dossiers étaient en lice pour cette édition 2014. Le comité de sélection observe une constante montée en gamme de la qualité des initiatives, qui prennent en compte tous les handicaps, abordent l'ensemble de la chaîne d'accessibilité et intègrent de plus en plus les nouvelles technologies.

Un soupçon de « peoples »

Mais comment convaincre, encore et toujours, que le « handicap » n'est pas un monde à part et que la liberté de pouvoir aller et vivre à sa guise nous concerne tous ? Comment échapper à cet entre-soi de personnes concernées qui peinent à faire entendre le bien-fondé universel de leurs revendications ? Cela se dit parfois en chanson. Quatre jeunes talents du programme télé The Voice et quelques « peoples » ont clôturé la soirée. Des artistes, comédiens, chanteurs venus s'assoir à la table, petite brèche ouverte par le biais du star system pour donner un éclairage médiatique à cet évènement. Pour tenter de faire de l'accessibilité un concept « bankable » ?

Les 4 lauréats des Sésames de l'accessibilité positive

Catégorie « Accès à » : Centre historique minier de Lewarde
Plus important musée de la mine en France, le Centre historique minier, considérant que ce n'est pas une partie du public qui a des difficultés d'accès au musée mais bien au contraire le centre qui « est handicapé » dans sa mission d'accueil et de diffusion de la culture minière, a décidé de mettre en place de nouveaux aménagements favorisant l'accès à tous.

Catégorie « Emploi »: Fluvia Hôtel-résidence
Premier hôtel-restaurant en France employant une majorité de salariés en situation de handicap, Fluvia, entreprise adaptée, a pour objectif de permettre à chacun de découvrir le handicap autrement en favorisant une accessibilité pratique et universelle au service de tous : employés, clients et patients. A ce jour 90% de son effectif salarié est reconnu travailleur handicapé et 90% de cet effectif est en CDI.

Catégorie « Innovation » : Signes de sens Muséo+
A partir des besoins des enfants sourds ou autistes Muséo + a imaginé une nouvelle façon de visiter un musée pour tous et ensemble, en réalisant un concept  d''application sur tablette qui aide les enfants de 6 à 12 ans à découvrir les œuvres à travers des jeux interactifs et des explications vidéos.

Le Sésame d'or : le facile à lire et à comprendre des Papillons Blancs de Dunkerque
A créé le premier atelier français de traduction de documents en «Facile à lire et à comprendre». Cette méthode européenne permet de rendre l'information accessible à tous. Les traductions sont réalisées par un groupe de travail composé de 15 personnes déficientes intellectuelles (travailleurs d'ESAT).

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

img_3_7291.jpg

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

http://informations.handicap.fr/art-sesame-accessibilite-positive-853-7291.php
Soumettre un commentaire
Votre nom ou pseudo :
Votre e-mail (obligatoire pour la validation) :
Commentaire :
Visibilité : Le rendre public Le réserver à l'équipe Handicap.fr
Envoyer :
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nosassistants.

Éditorial

Recevez la newsletter Handicap.fr

E-mail 

 

Handicap.fr - Pied de page

 

Diversité, handicap et autonomie'

Handicap.fr 59 rue de l'Abondance - F-69003 Lyon France info@handicap.fr | Handicap.fr 2002 - 2014 tous droits réservés - Haut 
Page générée le 05-11-2014 à 16:01:38

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 15:41

http://www.federation1bouchon1sourire.com/actualite-109-fleur-de-bouchons-56-et-le-santi-du.html

Fédération 1 Bouchon : 1 Sourire

en gardant les bouchons en plastiques je protège l'environnement et je soutien la causse du handicap

Fleur de bouchons 56 et le Santi Du

                  

 

« Rapprocher malades, valides et handicapés » est le but de l’association Fleur de bouchons 56. C’est la raison pour laquelle Fleur de bouchons 56 participe à l’aventure du Santig Du : un bateau à propulsion électrique, accès PMR, stable et faible tirant d’eau, etc.

 

Fondamentalement, c’est le projet d’Alain Floch qui a été concrétisé par une mise à l’eau en août 2012.

 

Depuis, il est possible pour tous de jouir de la possibilité de faire une sortie sur la rivière d’Auray actuellement. Glisser en silence sur les flots, avoir de nouveaux points de vue sur des sites connus ou inconnus, observer la faune, etc. Passer une journée inoubliable, voilà ce qui est possible.

 

Alain Floch nous a quittés, mais le projet continue. Fleur de bouchons 56 entend même développer cette activité, en quittant la Ria d’Etel, pour visiter le port de Vannes ou le port de Saint Goustan à Auray, par exemple. Nous savons que nombreuses sont les personnes qui pourraient être intéressées par de telles excursion ; seulement nous avons besoin de pilotes accompagnateurs.

 

 

Si vous êtes intéressés par ce projet, contactez Fleur de bouchons 56 :

http:/Fédération 1 Bouchon : 1 Sourire

Fédération 1 Bouchon : 1 Sourire

en gardant les bouchons en plastiques je protège l'environnement et je soutien la causse du handicap

/www.federation1bouchon1sourire.com/actualite-109-fleur-de-bouchons-56-et-le-santi-du.html

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:29
Handicap.fr

Village flottant : P. Croizon teste les cabanes accessibles

Village flottant : P. Croizon teste les cabanes accessibles

Résumé : Unique en Europe, le Village Flottant de Pressac (86). Des cabanes sur l'eau dont deux sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un havre de paix singulier près de Poitiers, tout nouveau, testé par le moussaillon Philippe Croizon !
  
Par Handicap.fr / E. Dal'Secco le24-07-2014

Cet été, larguez les amarres... Tout en restant à quai ! Quelle est cette étrange invitation au voyage ? Réponse dans la Vienne où un village flottant a vu le jour sur l'étang du Ponteil. Situé à Pressac, à une heure de route au sud de Poitiers, il a accueilli ses premiers "marins et moussaillons" le 12 juillet 2014. Car il a beau être au cœur de la campagne, cette cité lacustre implantée dans une zone Natura 2000 se veut aussi écologique que nautique.

Philippe Croizon se jette à l'eau

On est accueilli à la "capitainerie", on dîne à la "marina" (un restaurant les pieds dans l'eau), on emprunte une barque dans le "port", on se balade le long des "quais" et on se baigne dans le "lagon" (la piscine !). Des cabanes aux noms évocateurs : les Marquises, Cocoon, Oiseau de Paradis, Bora ou Ange de Mer... Philippe Croizon a accepté de tester l'accessibilité de ce site insolite. Pour trois bonnes raisons : c'est un homme amphibie (il a traversé la Manche et relié les 5 continents à la nage), il est handicapé (amputé des quatre membres) et il habite la Vienne. C'est donc en voisin qu'il est venu "rouler" sa bosse le long de cet étang.

Deux cabanes accessibles aux "marins" à mobilité réduite

Sur la vingtaine de cabanes aux formes insolites, d'environ 40 m2, deux sont conçues pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Elles sont amarrées à la rive par une passerelle flottante facilement franchissable en fauteuil roulant. Les autres sont dispersées sur l'étang (autorisées aux familles avec enfants à partir de 4 ans). Sur chacun d'elle, un vaste ponton ouvert sur l'étang permet de savourer cette parenthèse aquatique grandeur nature. A l'intérieur, un bel espace tapissé de bois blond accueille un grand lit ; à part, un petit espace dissimule des toilettes sèches et une fontaine à eau. Sommaire mais chaleureux, c'est le concept ! Chaque décor est unique.

Un endroit insolite

Les douches sont prises à la capitainerie qui propose un bloc sanitaire entièrement accessible, mais aussi un centre d'interprétation de la nature. Des cabanes restaurants ou grill permettent de se retrouver entre amis atour d'une plancha ou d'un panier repas gourmand composé de produits du terroir.  Alors monsieur Croizon, rien à redire ? "Il faudrait juste penser à un rehausseur pour les toilettes et une barre d'appui pour faciliter les transferts. A part cela, tout est OK. C'est le genre d'endroit insolite qu'on n'a pas l'habitude de fréquenter lorsqu'on est handicapé. Alors, moi qui suis toujours partant pour toutes sortes d'aventures, je salue évidemment la démarche !"

Pour les amateurs de pêche

Du matériel de pêche est mis à disposition des plaisanciers (en location) qui peuvent ainsi aller taquiner le gardon, la carpe ou le brochet depuis leur ponton. Ainsi que des VTT. Tandis que des barques permettent pour rejoindre, à la rame, ces petits îlots de liberté. Parfois de nuit et à la lampe frontale ! Un ingénieux système de télécommande allume une petite lumière à distance pour repérer sa cabane dans le noir complet. Et pour ceux qui n'auraient pas le pied marin, ou une mobilité réduite, un long chemin d'interprétation (parcours pédagogique pour découvrir la faune et la flore locale), ombragé et parfaitement carrossable, permet de faire le tour du site et d'accéder aux cabanes. Enfin, une piscine invite à se rafraîchir puisque la baignade n'est pas autorisée dans l'étang.

Petit-déjeuner sur chaque ponton

Le matin, un savoureux petit-déjeuner composé de produits locaux est livré sur chaque ponton, aux premières lueurs de l'aube ou après une matinée farniente. En barque s'il vous plait ! Des vacances qui se vivent au rythme de chacun, tempo piano, dans un silence qui invite à la contemplation et à la détente. Ce site écotouristique unique au pays du Futuroscope a été imaginé par Acapace et Cabanes et Vous. Le village flottant est ouvert toute l'année. Les plus courageux se laisseront tenter par cette ambiance de bout du monde dans les brumes et les frimas d'un petit matin hivernal...

Partager sur : Viadeo Google Bookmarks LinkedIn Twitter Facebook 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

http://tourisme.handicap.fr/art-village-flottant-pressac-889-7069.php

Handicap.fr

 

Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 08:21

Handicap.fr

http://informations.handicap.fr/art-gite-adapte-tourisme-56-703-5579.php


Gîte adapté : avec un accueil bien pensé, ça marche !

 

Gîte adapté : avec un accueil bien pensé, ça marche !

Résumé : Chef de service éducatif dans un ESAT, Jean-Yves Hercouët décide, en mai 2008, d'ouvrir un gîte adapté aux vacanciers handicapés, " Rand'eau pour tous ", à Saint-Congard (56). Partage d'une expérience riche et réussie...
  
Par Handicap.fr / E. Dal'Secco le17-12-2012

Un gîte tout en bois, lumineux, proche de Malestroit, petite cité bretonne de caractère... 170 m² sur un terrain clos de 3 500 m², en bordure du canal de Nantes à Brest. Un nom qui coule de source : « Rand'eau pour tous ». Son accès direct au halage invite à des promenades et randonnées à pied, en VTT, ou en joëlette, fauteuil ou module tout terrain. Car cette étape de charme au cœur de la Bretagne a la particularité d'avoir été pensée pour les vacanciers handicapés. Aucun détail n'est laissé au hasard. « Un certain nombre de gîtes annoncent disposer de chambres adaptées, explique Jean-Yves Hercouët, son créateur. Ce qui ne signifie pas que le reste le soit. » Il a donc préféré aménager un bâtiment de plain-pied et l'équiper pour le rendre accessible aux quatre formes de handicap, dont 7 places pour les personnes à mobilité réduite. Il a, à ce titre, obtenu le label Tourisme et handicap, ainsi que le prix du Challenge Tourisme & Accessibilité 2009 en Bretagne.

Des services sur-mesure


Bien sûr, de tels aménagements représentent un coût sensiblement supplémentaire qui nécessitera plus de temps pour rentabiliser les dépenses engagées. « Mais nous ne regrettons rien car, à défaut de nous enrichir, ce choix constitue une aventure humaine extraordinaire. Il faut dire que, même si nous diversifions notre accueil avec des randonneurs, des groupes d'amis ou Cap ados de Nantes, nous avons fait le choix de privilégier les personnes porteuses de handicap. » Jean-Yves offre ainsi à ses vacanciers une précieuse expertise car il sait à qui s'adresser pour trouver un équipement spécifique, par exemple un lève-personne. Même si ce chef de service éducatif dans un ESAT était déjà sensibilisé au public du secteur du travail protégé et avait acquis les bons réflexes, il a tout appris sur le tas. Son accueil prévenant et soigné a participé au succès de son projet.

Solidarité de voisinage


De la part des voisins, aucune réticence, même si, au début, certains craignaient que Jean-Yves ne soit en train de construire une « annexe » de son ESAT ! Depuis, l'intérêt porté à ses vacanciers ne s'est jamais démenti. L'un emmène avec lui un groupe de jeunes d'un IEM de Rouen dans une partie de pêche. Une autre fois, lors des vacances de la Toussaint, les éducateurs n'hésitent pas à faire le tour des maisons avoisinantes pour demander si elles acceptent d'ouvrir leur porte aux enfants venus pour fêter Halloween, rencontrant un bel enthousiasme de leur part. Lors du réveillon du Nouvel an, c'est un groupe d'adultes handicapés qui désire participer au repas du village. Plus de place ! Qu'à cela ne tienne, les organisateurs décident de rajouter une table, et même de proposer une ristourne pour respecter le budget prévu. Aujourd'hui, il s'est créé une véritable dynamique qui implique tant les groupes que le voisinage. Rand'eau pour tous est totalement intégré aux activités de la commune, et met, par exemple, à disposition son terrain de 3 000 m² lors de la Fête du canal de Nantes à Brest ou accueille, avec d'autres voisins, le Festival du conte chez l'habitant du pays de Ploërmel. Pour la première fois en 2012, le gîte a ouvert ses portes aux résidents d'une maison de retraite voisine pour un séjour bien-être et cocooning.

Des clients heureux et fidèles


Après quatre ans, le bilan est plutôt encourageant. 23 semaines occupées en 2012 an pour ce gîte ouvert toute l'année. Hormis deux saisons plutôt creuses, d'octobre à début décembre et de janvier à mars, la clientèle répond présent. « Il faudrait 26 semaines de location pour aller au-delà du simple remboursement de nos emprunts immobiliers. Pour l'instant, nous nous contentons de rentrer dans nos frais. » Le gîte est loué à une association de tourisme adapté du 1er juillet au 31 août, ce qui lui assure une sécurité financière. Pour le reste, Jean-Yves s'en remet à son principal moyen de promotion, son site internet, très bien référencé. La plupart des clients ont connu le gîte en tapant « gîte pour personnes handicapées » dans un moteur de recherche. Le bouche à oreille a fait le reste. Les clients repartent heureux, ils en parlent autour d'eux ! Et deviennent fidèles.

Une chaîne de loisirs adaptés


A l'occasion de la parution d'un article dans Lien social en 2009, Jean-Yves a été contacté par une monitrice d'atelier travaillant, elle aussi, en ESAT, et qui avait ouvert dans le même esprit le Gîte de la Barnière, dans le Cantal. « Comme nous, elle ne conçoit pas de recevoir des personnes atteintes de handicap pour les laisser enfermées ». Alors, tous deux ont eu la même idée : proposer, autour de chez eux, une chaîne de services, d'établissements et de sites culturels accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ils sont donc en mesure d'indiquer de quelle manière un restaurant, une piscine, un cinéma ou un magasin vont accueillir le groupe. « C'est cela aussi qui donne envie aux gens de revenir » conclut Jean-Yves.

www.gite56.com


« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Partager sur : Viadeo Google Bookmarks LinkedIn Twitter Facebook 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

http://informations.handicap.fr/art-gite-adapte-tourisme-56-703-5579.php
Handicap.fr
Repost 0
Published by hercouet - dans INFOS-HANDICAP
commenter cet article

Présentation

  • : gite56
  • gite56
  • : Un GITE en Morbihan 56 Hébergement des Familles et des Groupes Randonnée à Pieds; en Vélo; VTT; FTT; Joëlette... Accueil des PMR; Rando et Loisirs Adaptés
  • Contact

Recherche